Élargir ses horizons


Lorsqu’on travaille dans un domaine créatif, comme le graphisme, il est essentiel de stimuler son cerveau pour entretenir notre fibre créatrice.

Afin d’explorer quelque chose de nouveau et de mettre mes connaissances à l’épreuve, je me suis rendue à Montréal avec quelques amis graphisphoto 1tes pour passer la journée au Musée de l’imprimerie du Québec qui loge dans l’ancienne imprimerie Lovell, rue St-Nicolas. Objectif de la journée : en apprendre davantage sur les anciennes techniques d’impression de type letterpress.

Les opérations étant entièrement réalisées à la main, il nous a fallu travailler bien fort pour monter notre visuel à l’aide de blocs de bois et de métal, puis pour encrer la machine et tirer quelques épreuves sur la Vandercook.

Bien loin du travail à l’ordinateur, les contraintes techniques et technologiques exigent d’user de débrouillardise et de créativité afin de trouver la meilleure avenue. Les résultats sont parfois étonnants, même surprenants, et font progresser le concept dans de nouvelles directions.

Le musée est ouvert sur rendez-vous pour des ateliers ou des visites. Vous serez impressionnés de l’ingéniosité des concepteurs derrière ces machines et de l’expertise développée par les pressiers.

Bonne découverte !